Un site d’auteur ? Pourquoi faire ?

Qui dit auteur dit écrits. Mais tous les écrits ne font pas des livres. Certains écrits — bien que parfois fébrilement composés — n’ont pas vocation à être publiés. Ils sont parfois des jalons sans lendemain, parfois des tentatives de cristalliser une idée, une sensation. D’autres textes — bien qu’aboutis — ne trouveront jamais preneur, bizarres objets littéraires inclassables.

 

Il y a donc dans les écrits chiffonnés au fond d’un tiroir des fragments orphelins d’un destin, d’un œil bienveillant. D’un lecteur, peut-être.

 

D’un lecteur qui voudrait sur eux se pencher, venu en curieux, flâner dans les narrations fanées comme pour cueillir une feuille tombée de l’écritoire.

 

D’un lecteur qui voudrait aussi laisser à son tour un mot, en marge du récit suspendu. Et, qui sait ? D’un commentaire d’un lecteur à l’annotation d’un second puis à la suggestion d’un troisième, une histoire pourrait reprendre des couleurs.

 

Qu’est-ce que vous allez trouver (aujourd’hui et demain) ?

Tous les mois, j’ouvre un tiroir. Pour vous. Je glisse un texte, pour vos yeux. Librement téléchargeable.

 

- Il s’agit de nouvelles le plus souvent, produites au fil de l’eau, au fil de nos rencontres. Elles traitent de rêveries et de sortilèges pour certaines ; s’attachent à créer des ambiances, pour d’autres.

- Il y a aussi du roman encore inédit que je vous livre sous forme d’un feuilleton, en trois ou quatre épisodes par ouvrage, mis en ligne en autant de mois. Le mois suivant la parution du dernier épisode, le roman dans son intégralité est rendu accessible en ligne.

 → Par exemple, le tout premier que vous trouverez ainsi sur ce site est un roman d’une étrangeté légère et tendre. Presque un conte, écrit pour ma fille.

→ Une suite avait été mise en chantier, jamais achevée… Mais voilà, peut-être que cette féerie restée confidentielle suscitera un écho chez vous et quelques autres. Si vos encouragements (sous forme de commentaires) venaient à être suffisamment nombreux, j’exhumerai la suite inachevée, sur le même mode feuilletonnesque. Et je plancherai sur une fin. Puis, peut-être, m’aiguillerez-vous sur d’autres histoires ?

- Un lien vous permet aussi de consulter le catalogue de Mnémos pour mes livres publiés chez eux.

- Une dernière rubrique contient quelques unes des fiches de travail qui m’ont permis de charpenter l’univers et les personnages du monde d’Eos.

 

Liberté d’usage et usage respectueux.

Entre vous et moi, c’est un échange courtois, votre curiosité contre mon imagination. Cet échange peut suivre une règle de respect, qui s’énonce comme suit :

 

"les textes qui sont offerts ici peuvent être librement téléchargés pour un usage personnel. Ils restent la propriété intellectuelle de l’auteur et ne peuvent faire l’objet d’une commercialisation par ou pour des tiers, sous quelque forme que ce soit. Toute reproduction, même partielle, des textes doit faire référence à l’auteur et indiquer que ce dernier est édité chez Mnémos."

Un site à partager ?

Ecrire peut être aussi une expérience collective.

Si des atomes deviennent crochus, on peut espérer trouver ici, dans quelque temps, des textes travaillés avec quelques férus de mots retordus.

La piste est encore broussailleuse, mais on la défriche avec deux explorateurs aventureux ...

On en teste les modalités, les contraintes et les avancées. Avant que de revenir vers vous, dans quelques semaines, avec des idées.